COLLONGES LA ROUGE

screen_20733a978cf6c9cf_1600235726310

TURENNE

Turenne Correze Sept 2020 (13)

 

 

SAINT BAZILE

Saint Bazile DRONE Avril 2021 (2)

Saint-Bazile, Haute-Vienne, environ120 habitants.
C'est une lande humide et un bas marais neutro-alcalin unique dans la région et abritant des espèces animales et végétales remarquables comme la choin noirâtre, vivace, exceptionnelle en Haute-Vienne, le damier des marais, papillon protégé en France), l'hespérie à miroirs, papillon menacé en Limousin ou le leste des bois, libellule demoiselle menacée en France. Cette ZNIEFF est entièrement incluse dans la « Vallée de la Tardoire (du moulin de Cros à Peyrassoulat) »
2130,31 hectares. Zone Naturelle d'Intérêt Faunistique et Floristique.

SAINT-CIRGUES LA LOUTRE 

Saint Cirgues La Loutre Aout 2020 (1)

 

Saint Cirgues La Loutre Aout 2020 (4)

 Point de loutre dans ce cirgues, autrefois sans doute ...

VAYRES

Vayres trompe l'oeil Juil 2020 (1)

L'arrêt de bus de Vayres en Limousin.

MAISONNAIS SUR TARDOIRE

Maisonnais__4_


Maisonnais__12_

***

VIDEIX

JCL_6459

Un hameau de Videix, aujourd'hui c'est comme avant.

Videix 87 (23) 

Videix 87 (19)

Videix 87 (17)

Videix 87 (35)L'église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine, datant du XIIIe siècle située dans le bourg de Videix est classée monument historique depuis 1992.

L'édifice se compose d'une nef unique de cinq travées, la dernière formant chœur se terminant par un chevet droit. Une chapelle a été ajoutée au nord, flanquant la troisième travée, ainsi qu'une sacristie sur le côté nord du chevet. Le clocher qui surmonte la deuxième travée est de plan rectangulaire et percé de deux fenêtres carrées. Il est couvert en pavillon par des tuiles canals. Il existe peu d'exemples de ce type de clocher en Limousin, plutôt caractéristique des clochers charentais. La façade nord est percée d'un portail limousin au cintre brisé à triple voussures soulignées de colonnettes qui reposent sur des chapiteaux-frises en grès sculptés. A l'intérieur, les cinq travées sont voûtées d'un berceau brisé et rythmées de larges doubleaux qui retombent sur des colonnes semi-circulaires engagées, à chapiteaux épannelés. Le voûtement a reçu, au 19e siècle, un décor peint fait d'un quadrillage noir sur fond blanc imitant un appareillage. L'ensemble des murs de la nef a été décoré de peintures murales polychromes d'époques différentes dont il subsiste plusieurs fragments.