16 octobre 2012

NOS JOURS, NOS VIES.

LES GENS Ils ont comme ils sont. Ils sont comme ils ont. Le grand kaléïdoscope. Sur ce chemin emprunté si souvent depuis si longtemps, encore quelques mots, quelques banalités peut-être, mais une rencontre qui fait vivre ce chemin.  De paille, haut les chapeaux, chaud l'été. Notre existence n'est que feu de paille, nécessairement il vaut de maîtriser le foyer qui va bien l'allumer. Sur sa tête, il n'est pas de meilleur endroit pour le porter, l'allumage est primordial, attention il peut arriver sournoisement de toutes... [Lire la suite]